Accueil > La Une > Opinion. Démenti formel contre l’article paru dans Bujumbura News. @rib News, (...)

Opinion. Démenti formel contre l’article paru dans Bujumbura News. @rib News, 28/05/2014

jeudi 29 mai 2014

Démenti formel contre l’article paru dans Bujumbura News. @rib News, 28/05/2014

Je viens de lire avec grande stupéfaction un article paru sur Bujumbura News, accusant Jacques BIGIRIMANA d’être notamment un tueur, et signé « Bacanamwo Anatolie » un pseudonyme qui porte à confusion avec mon propre nom. Cette pratique équivaut à une usurpation d’identité punissable par la loi, et je prie le responsable du site en question de publier mon démenti formel et même de demander pardon aux personnalités incriminées injustement dans cet article.

Evidemment, je suis le premier lésé dans cette histoire et je remercie la personne qui m’a téléphoné pour me mettre au courant de cet article aussi scandaleux. D’emblée, je dois dire que je m’oppose de tout mon cœur à ce genre d’article qui accuse et salit gratuitement les gens ; c’est un péché punissable par les hommes et le seigneur tout puissant. Je ne savais pas que les gens peuvent être à ce point aussi méchants.

L’objectif de l’auteur de cet article, que je connais bien, était multiple : me mettre à dos toutes ces personnes, se venger contre moi parce que j’ai refusé justement d’écrire un tel article ridicule, tant son contenu est grossier, se venger contre des autorités qui auraient refusé de le nommer à un poste de responsabilité.

Or, un tel article ridiculise plutôt le site qui le publie, chacun pouvant constater qu’il s’agit d’un montage.

Comment voulez que moi Anatole BACANAMWO, j’écrive un tel article plein de contresens et d’exagérations frisant le ridicule et auxquelles, même un petit enfant ne pourrait croire. Qui suis-je pour dire que Jacques BIGIRIMANA achète des villas pour le compte du chef de la documentation et pour lui-même ? Déjà les montants cités (des millions de dollars) dépassent l’entendement, car, à mon avis, même tout le budget annuel de la documentation n’atteint pas ces chiffres-là. Qui suis-je pour me permettre d’insulter des personnalités et pour lancer de telles accusations gratuites ?

Il m’arrive certes de critiquer l’une ou l’autre action du parti au pouvoir ou l’un ou l’autre cadre, mais je ne pourrais m’autoriser de calomnier gratuitement les gens, juste parce qu’on serait en désaccord sur le plan politique ! L’auteur de cet article ignore sans doute que Jacques BIGIRIMANA est plus qu’un ami, on a grandi ensemble, je suis donc bien placé pour dire que tout ce que raconte l’article n’est que pure invention. Il est même venu me voir lors de son dernier passage en Belgique en avril 2014 et nous avons envisagé ensemble une possible réunification du parti FNL.

Pour terminer, j’ose espérer que ces personnalités citées, NSHIMIRIMANA Adolphe, BIGIRIMANA Jacques, RURIMIRIJE Jean-Marie qui savent très bien que je n’ai pas de contentieux avec eux, ne vont pas croire une seconde que de tels propos peuvent venirde moi. Je souhaite enfin que l’auteur de cet article soit poursuivi et puni conformément à la loi.

Fait à Bruxelles, le 28 mai 2014

Bacanamwo Anatole